Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mars 2017 3 15 /03 /mars /2017 16:43

Rencontre avec Tanguy Viel

Le mardi 21 mars à 18h30

Pour son roman Article 353 du Code Pénal

Paru aux éditions de Minuit

Attention, cette rencontre était prévue initialement le jeudi 23 mars

Pour avoir jeté à la mer le promoteur immobilier Antoine Lazenec, Martial Kermeur vient d'être arrêté par la police. Au juge devant lequel il a été déféré, il retrace le cours des événements qui l'ont mené là : son divorce, la garde de son fils Erwan, son licenciement et puis surtout, les miroitants projets de Lazenec. Il faut dire que la tentation est grande d'investir toute sa prime de licenciement dans un bel appartement avec vue sur la mer. Encore faut-il qu'il soit construit. Ce roman est magistral!  

Tanguy Viel est né en 1973 à Brest. Il publie son premier roman Le Black Note en 1998 aux Editions de Minuit qui feront paraître Cinéma (1999), L’Absolue perfection du crime (2001), Insoupçonnable (2006), Paris-Brest (2009), La Disparition de Jim Sullivan (2013) et en janvier 2017 Article 353 du code pénal. Pensionnaire de la Villa Médicis en 2003-2004, il a obtenu le prix Fénéon et le prix de la Vocation pour L’Absolue perfection du crime. Après une enfance en Bretagne, il a vécu à Bourges, Tours, Nantes avant de venir s’installer près d’Orléans.

Voir les commentaires

Repost 0
Published by la cour des grands
commenter cet article
9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 09:58

Rencontre avec Samir Boumediene

Mercredi 15 mars à 18h30

autour de son livre "LA COLONISATION DU SAVOIR"

Une histoire des plantes médicinales du « Nouveau Monde »

paru aux éditions Les Mondes à faire  

 

Tabac, coca, quinquina, cacao, gaïac, peyotl, poisons, abortifs… De 1492 au milieu du XVIIIe siècle, les Européens s’approprient en Amérique d’innombrables plantes médicinales. Au moyen d’expéditions scientifiques et d’interrogatoires, ils collectent le savoir des Indiens ou des esclaves pour marchander des drogues, et élaborent avec elles les premières politiques de santé. Dans le même temps, inquisiteurs et missionnaires interdisent l’usage rituel de certaines plantes et se confrontent aux résistances des guérisseurs. Botanique, fraudes et sorcellerie : entre les forêts américaines et les cours du Vieux Monde, ce livre raconte l’expansion européenne comme une colonisation du savoir.  Chargé de recherches au CNRS, à l’Institut d’histoire des idées et des représentations dans les modernités (UMR 5137). Samir Boumediene mène actuellement des recherches sur l’histoire de la question et du questionnaire, du Moyen Âge à nos jours. La colonisation du savoir est tiré d’une thèse soutenue en octobre 2013 à l’Université de Lorraine, et lauréate du prix de thèse du Musée du Quai Branly et de l’AMADES

Voir les commentaires

Repost 0
Published by la cour des grands
commenter cet article
1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 06:25

Rencontre avec Raphaël Krafft

le jeudi 9 mars à 18h30

pour son livre "Passeur"

paru aux éditions Buchet-Chastel  

 

Automne 2015. Raphaël Krafft, journaliste indépendant, est à la frontière franco-italienne des Alpes-Maritimes, entre Menton et Vintimille. Il réalise un reportage sur les exilés bloqués là dans l’attente de passer en France pour demander l’asile ou de continuer vers un autre pays.  Il rencontre tour à tour des militants, des policiers, des fonctionnaires, une avocate spécialiste des Droits de l’homme pour constater le drame de la situation. Et décide, par un acte de désobéissance civile, d’aider deux Soudanais, « Satellite » et Adeel, à franchir la frontière.  À pied, Raphaël Krafft, son ami Thomas et les deux réfugiés entreprennent une ascension dans le parc du Mercantour, jusqu’au col de Fenestre, qui culmine à 2 474 mètres, pour atteindre la France.

Voir les commentaires

Repost 0
Published by la cour des grands
commenter cet article
1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 06:12

Rencontre avec Alexandre Tharaud

le jeudi 2 mars à 18h30

Pour "Montrez moi vos mains"

Paru aux éditions Grasset

 

« J'ai rencontré la musique par neuf années de conservatoire autant que par d'imperceptibles instants de la vie quotidienne. Un frémissement, une présence, une émotion trop fébrile pour s’écrire. Je l'ai apprise de mes apnées, mes peurs, mes amours. Par manque d'air. J'ai appris la musique pour éviter d'étouffer. »  C’est avec la modestie des grands artistes qu’Alexandre Tharaud, l’un des plus célèbres pianistes vivants, nous parle de son métier. Non pas de façon grandiloquente et abstraite, mais à partir des détails les plus pratiques et des expériences les plus sensibles. Souvenir par souvenir, bribe par bribe, il nous livre ces petites choses qui composent la vie d’un musicien. Ses doutes et ses certitudes. Ses manies les plus intimes et ses émotions les plus intenses. Ses souvenirs de jeune pianiste courant le cachet dans des restaurants de Paris jusqu’à ses triomphes éclatants dans les plus prestigieuses salles de concert du monde. Quelle est la différence entre un concerto de Bach et un ballet de Ravel ? Entre une loge du Symphony Hall de Boston et celle du Musikverein de Vienne ? Entre le public de Tokyo et celui de Paris ? Quelle est la sensation des touches sous les doigts ? Quelle est l’irritation que procure un spectateur mal élevé qui déballe un bonbon au milieu d’un concert ? Qu’est-ce que cela change, de jouer de côté plutôt que face au public ?

Par petites touches, exactement comme on pianote, Alexandre Tharaud nous fait pénétrer au plus profond, non seulement de l’art et de la pratique du piano, mais aussi de la vie de forçat d’un pianiste. Apparaît alors une personnalité sensible, fragile, passionnée, tout autant que rigoureuse, courageuse, déterminée. Un homme qui consacre chaque mesure de la partition de sa vie – chaque note, chaque silence, chaque soupir surtout – à la musique.

Voir les commentaires

Repost 0
Published by la cour des grands
commenter cet article
27 janvier 2017 5 27 /01 /janvier /2017 13:10

P'Haut&Tiques #4!

Vendredi 27 janvier à 19h

La librairie accueillera les voix de Cécile Coulette, Philippe Kel Joncquel, Joël Egloff et Loïc Demey sur une musique de Philippe Kel Joncquel.

Des textes de Nina Yargekov, d’Andrée Chedid, de Richard Brautigan, d’Odezenne…

Voir les commentaires

Repost 0
Published by la cour des grands
commenter cet article
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 20:12

Rencontre-finissage avec Pierre Verny

le jeudi 2 février à 18h

pour son livre De l'immobilité

paru aux éditions Créaphis

Durant tout le mois de janvier, les murs de la librairie accueillent les photos de Pierre Verny. Ces photos de sites industriels Lorrains sont celles que l'on retrouve dans le très beau livre "DE L'IMMOBILITÉ" paru aux éditions Créaphis avec un texte est de Bernard Noël. Pierre Verny sera avec nous le 2 février à 18h pour nous présenter ce travail en photo et en lectures!

"A la différence des ruines anciennes, qui gardent les traces de la vie, les ruines industrielles ne montrent que l'interruption brutale de ce qui justifiait leur existence. Elles furent le cadre d'un travail difficile auquel le patronat a mis fin parce qu'il avait cessé d'être rentable. Peu importe le sort des travailleurs jetés à la rue par des plans sociaux : ils habitent peut-être encore à proximité et ils avaient inventé ici une solidarité dont il ne faut surtout pas préserver le souvenir qu'entretiennent ces murs, ces tours, ces cheminées, ces tuyaux. Tout sera donc cassé, deviendra déchets de tôles et de béton et s'en ira disparaître dans les décharges car, réduites à cette extrémité, ces ruines devenaient menaçantes et témoignaient de la violence faite à l'humain." Bernard Noël  

Le photographe Pierre Verny, originaire du Pas-de-Calais, vit en Lorraine depuis de longues années. Il est l’arpenteur de cette région marquée par les sites industriels en proie aux crises techniques et économiques et aux luttes sociales de grande envergure. Ainsi, depuis le milieu des années 1970, ses images décrivent le monde de la sidérurgie et des mines de fer de Lorraine ainsi que les événements – grèves, fermetures d’usines, manifestations – liés à la mutation de ces industries. Il réalise au début des années 1980 cette série de photographies de l’abandon et de la démolition d’un haut fourneau du site Usinor à Thionville. Ces images ont inspiré l’écrivain Bernard Noël, sensible lui aussi au monde ouvrier, à l’histoire et à la mémoire des combats sociaux et politiques – il est notamment l’auteur d’un Dictionnaire de la Commune – et à l’esthétique des ruines et de la chute des civilisations.

Voir les commentaires

Repost 0
Published by la cour des grands
commenter cet article
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 19:14

Lecture de soutien à Asli Erdogan

Le samedi 21 janvier à 17h à l'Arsenal 

Après plus de quatre mois de détention préventive, la romancière et journaliste turque Asli Erdogan a été libérée la semaine dernière. Elle reste néanmoins sous le coup d'accusations graves d'appartenance à une organisation terroriste et risque la réclusion à perpétuité.  Pour marquer notre soutien à cette femme courageuse et engagée, le Festival LE LIVRE A METZ et le Festival Passages en Lorraine vous donnent rendez-vous le samedi 21 janvier 2017 à 17h à l'Arsenal Metz, salle Claude Lefèbvre, pour une rencontre avec Timour Muhidine, son éditeur en France, ponctuée de lectures d'extraits par Amandine Truffy du recueil "Le silence même n'est plus à toi" qui paraît chez Actes Sud.  

 

Voir les commentaires

Repost 0
Published by la cour des grands
commenter cet article
9 janvier 2017 1 09 /01 /janvier /2017 08:49

Rencontre avec Anne de Rancourt

Jeudi 19 janvier à 18h30

pour son livre Mes états d'Anne 

paru aux éditions de La Semaine

Anne de Rancourt nous offre une très belle sélection de ses chroniques qui paraissent chaque jeudi dans la Semaine.  Elle viendra nous les présenter et avec elle, son regard sur notre ville, notre société, son humour et sa plume si sympathique.

 

Rencontre avec Anne de Rancourt jeudi 19 janvier à 18h30
Repost 0
Published by la cour des grands
commenter cet article
9 janvier 2017 1 09 /01 /janvier /2017 00:02

Nous vous souhaitons une très belle année 2017!

Des lectures, des rencontres, des combats, et toujours de la littérature dans la joie.

Nous fêterons cette année les 10 ans de la librairie et nous vous remercions pour votre fidélité.

Quelle année!
Repost 0
Published by la cour des grands
commenter cet article
4 décembre 2016 7 04 /12 /décembre /2016 16:04

Ça y est nous sommes prêts!


Horaires du 1er au 24 décembre :


La librairie sera ouverte le lundi de 14h00 à 19h00 
et du mardi au samedi de 10h00 à 19h00 sans interruption.

 

Nous serons également là:
les dimanches 4 et 11 décembre de 14h00 à 18h30
et les dimanche 18 et lundi 19 décembre de 10h00 à 19h00.


Nous fermerons nos portes à 17h00 les 24 et 31 décembre.

Repost 0
Published by la cour des grands
commenter cet article