Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 20:12

Rencontre-finissage avec Pierre Verny

le jeudi 2 février à 18h

pour son livre De l'immobilité

paru aux éditions Créaphis

Durant tout le mois de janvier, les murs de la librairie accueillent les photos de Pierre Verny. Ces photos de sites industriels Lorrains sont celles que l'on retrouve dans le très beau livre "DE L'IMMOBILITÉ" paru aux éditions Créaphis avec un texte est de Bernard Noël. Pierre Verny sera avec nous le 2 février à 18h pour nous présenter ce travail en photo et en lectures!

"A la différence des ruines anciennes, qui gardent les traces de la vie, les ruines industrielles ne montrent que l'interruption brutale de ce qui justifiait leur existence. Elles furent le cadre d'un travail difficile auquel le patronat a mis fin parce qu'il avait cessé d'être rentable. Peu importe le sort des travailleurs jetés à la rue par des plans sociaux : ils habitent peut-être encore à proximité et ils avaient inventé ici une solidarité dont il ne faut surtout pas préserver le souvenir qu'entretiennent ces murs, ces tours, ces cheminées, ces tuyaux. Tout sera donc cassé, deviendra déchets de tôles et de béton et s'en ira disparaître dans les décharges car, réduites à cette extrémité, ces ruines devenaient menaçantes et témoignaient de la violence faite à l'humain." Bernard Noël  

Le photographe Pierre Verny, originaire du Pas-de-Calais, vit en Lorraine depuis de longues années. Il est l’arpenteur de cette région marquée par les sites industriels en proie aux crises techniques et économiques et aux luttes sociales de grande envergure. Ainsi, depuis le milieu des années 1970, ses images décrivent le monde de la sidérurgie et des mines de fer de Lorraine ainsi que les événements – grèves, fermetures d’usines, manifestations – liés à la mutation de ces industries. Il réalise au début des années 1980 cette série de photographies de l’abandon et de la démolition d’un haut fourneau du site Usinor à Thionville. Ces images ont inspiré l’écrivain Bernard Noël, sensible lui aussi au monde ouvrier, à l’histoire et à la mémoire des combats sociaux et politiques – il est notamment l’auteur d’un Dictionnaire de la Commune – et à l’esthétique des ruines et de la chute des civilisations.

Voir les commentaires

Partager cet article

Repost 0
Published by la cour des grands
commenter cet article

commentaires