Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 décembre 2016 7 04 /12 /décembre /2016 16:04

Ça y est nous sommes prêts!


Horaires du 1er au 24 décembre :


La librairie sera ouverte le lundi de 14h00 à 19h00 
et du mardi au samedi de 10h00 à 19h00 sans interruption.

 

Nous serons également là:
les dimanches 4 et 11 décembre de 14h00 à 18h30
et les dimanche 18 et lundi 19 décembre de 10h00 à 19h00.


Nous fermerons nos portes à 17h00 les 24 et 31 décembre.

Published by la cour des grands
commenter cet article
2 décembre 2016 5 02 /12 /décembre /2016 15:25

Rencontre avec Claudie Hunzinger

le vendredi 9 décembre à 18h30

pour L’Incandescente paru aux éditions Grasset


Claudie revient à la librairie et avec elle ses livres passés, sa nature et sa voix pour clôturer en beauté cette vive année.
"Mardi 30 mai, journée marathon : enchaîner deux rentrées littéraires, dont celle de la maison Grasset le soir à la maison de l'Amérique latine. S'installer très tôt au premier rang. Et attendre, impatiente et un peu espiègle de lui faire une surprise parce que Claudie Hunzinger et la Cour des grands, c'est une histoire qui dure depuis son premier roman publié en 2010 Elles vivaient d'espoir, histoire d'un double amour, celui d'Emma, la mère de Claudie, pour Marcelle 2 ailes E. puis pour Marcel un seul L, lepère de Claudie. Invitée à la Cour des grands, elle viendra, puis reviendra avec La Survivance et son clin d'oeil secret à l'intérieur, juste pour nous. En 2014, la voilà de nouveau dans notre librairie, devant un public fidèle et conquis. Alors depuis le printemps où l'on sait que le roman sera bientôt là, on se chuchote à l'oreille : oui, bientôt, elle reviendra... L'Incandescente est un miroir d'Elles vivaient d'espoir, une autre facette, un autre versant, un air de déjà vu et un je ne sais quoi de magique, léger et aérien. Je le sais parce que dès le mois de mai, j'ai eu la chance de le lire en cachette. Claudie Hunzinger raconte l'histoire de sa famille avec un regard toujours malicieux qui se réinvente sans cesse. Jamais de redondance, tout sautille, tout vibre. On respire à plein poumon cette histoire de jeunesse et de liberté. Et là, assise au premier rang, c'est enfin son tour de s'avancer. Elle se lance, son regard balaie le parterre de libraires, me frôle mais n'imprime pas ma présence. Sa voix douce et délicate ensorcèle, puis, soudain, comme si son esprit venait de lui taper sur l'épaule, elle se tourne vers moi, cette fois son regard me voit, me reconnaît, un "Oh" faillit jaillir de sa bouche, un sourire, elle se reprend, sourit encore. Comme elle, la malice fait partie de ma vie et peut-être même qu'elle m'est venue depuis que je lis les romans de Claudie." Cécile Coulette

Rencontre avec Claudie Hunzinger le vendredi 9 décembre à 18h30
Published by la cour des grands
commenter cet article
28 novembre 2016 1 28 /11 /novembre /2016 17:43

Rencontre avec Laure Adler et Alain Veinstein

Jeudi 1er décembre 18h30

pour L'Entretien 01

paru aux éditions du Sous-Sol

Cette rencontre aura lieu au restaurant L'Instant 28 rue Taison

Yves Bonnefoy, Françoise Héritier, Jean-Jacques Schuhl, Fabienne Brugère, Anne Teresa De Keersmaeker, Dounia Bouzar, Antonio Lobo Antunes et Bernard Noël sont les invités de ce premier recueil d'entretiens et inaugurent ainsi cette nouvelle collection dédiée à la conversation. Laure Adler et Alain Veinstein seront nos invités et nous livreront les secrets de ces échanges intimes encore plus beaux couchés sur le papier. 

"Ce n’est pas un hasard si nous proposons aujourd’hui une publication entièrement dédiée à l’entretien. Pendant des années, nous en avons fait, à la radio, une pratique presque quotidienne. Des centaines, des milliers d’entretiens nous ont été accordés par des écrivains, des essayistes, des artistes de toutes disciplines. L’entretien n’est pas seulement pour nous un micro tendu et un jeu de questions-réponses. Pour celles et ceux qui en prennent le risque, il est saisi comme une chance de clarification, quitte à laisser parler les doutes et à ne pas mettre trop d’assurance là où il n’y a en fait qu’incertitude. L’entretien qui nous intéresse est toujours à l’affût d’une relation juste avec la vérité. Quand cessent de tourner les moulins à paroles, que se taisent les douteuses tentatives de séduction, il peut devenir un genre littéraire à part entière où des expériences singulières se révèlent loin du crépitement des flashs et de la langue d’apparat.
Avec L’Entretien, nous voudrions faire passer à l’écrit l’intensité des moments privilégiés vécus à l’oral, quand, dans une tension réelle, nous suivons pas à pas le cheminement de quelqu’un qui tente de faire partager ce qu’il cherche, sans parvenir lui-même, dans certains cas, à le saisir, ou en ne le découvrant que par surprise au cours de l’entretien, la réflexion spontanée, vécue “en direct”, l’ayant emporté sur tous les discours préfabriqués. Il y a même parfois un impossible à dire qui, pour citer Pascal Quignard, donne tout son poids à ce qui est dit : c’est pourquoi il ne nous fait pas peur."


Rencontre organisée en partenariat avec Le livre à Metz

Rencontre avec Laure Adler et Alain Veinstein jeudi 1er décembre à 18h30
Rencontre avec Laure Adler et Alain Veinstein jeudi 1er décembre à 18h30
Published by la cour des grands
commenter cet article
22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 16:36

Rencontre avec Sophie Chérer

Vendredi 25 novembre à 18h30

Pour Renommer paru aux éditions L'école des loisirs

D'où viennent les mots dont nous nous servons pour parler, penser, lire et écrire? Comment sont-ils nés? Pourquoi portent ils un nom plutôt qu'un autre pour désigner leur réalité?

"Ecole", "bio", "crise", "emploi", "économie", "médias", "pollution", nous les entendons tous les jours. Sophie Chérer dévoile leurs secrets et redonne à chacun son sens premier, profond et plein de surprises.

Avec l'étymologie, l'histoire et l'enthousiasme de Sophie, "Renommer" nous propose un regard neuf sur les mots qui animent notre société. Car voir les mots sous un autre jour, c'est revoir le monde avec espoir et curiosité.

Rencontre avec Sophie Chérer vendredi 25 novembre à 18h30
Rencontre avec Sophie Chérer vendredi 25 novembre à 18h30
Published by la cour des grands
commenter cet article
18 novembre 2016 5 18 /11 /novembre /2016 17:30

Lecture en musique avec l'ONL et les BMM!

 

En partenariat avec l'Orchestre National de Lorraine et les Bibliothèques Médiathèques de Metz, nous vous proposons une lecture en musique autour de Béla Bartok.

David Mancinelli et Denis Clavier seront au violon et Didier Delaborde et Mireille Tommasini à la lecture.

 

Samedi 19 novembre à 11h à la librairie....

Lecture en musique avec l'ONL samedi 19 novembre à 11h!
Published by la cour des grands
commenter cet article
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 23:05

Rencontre avec Marcus Malte

le jeudi 17 novembre à 18h30

pour Le Garçon PRIX FEMINA 2016

paru aux éditions Zulma

 

Il n’a pas de nom. Il ne parle pas. Le garçon est un être quasi sauvage, né dans une contrée aride du sud de la France. Du monde, il ne connaît que sa mère et les alentours de leur cabane. Nous sommes en 1908 quand il se met en chemin – d’instinct.
Alors commence la rencontre avec les hommes : les habitants d’un hameau perdu, Brabek l’ogre des Carpates, philosophe et lutteur de foire, l’amour combien charnel avec Emma, mélomane lumineuse, à la fois sœur, amante, mère. « C’est un temps où le garçon commence à entrevoir de quoi pourrait bien être, hélas, constituée l’existence : nombre de ravages et quelques ravissements. » Puis la guerre, l’effroyable carnage, paroxysme de la folie des hommes et de ce que l’on nomme la civilisation.
Itinéraire d’une âme neuve qui s’éveille à la conscience au gré du hasard et de quelques nécessités, ponctué des petits et grands soubresauts de l’Histoire, le Garçon est à sa façon singulière, radicale, drôle, grave, l’immense roman de l’épreuve du monde.

Marcus Malte est né en 1967 à la Seyne-sur-Mer. Il est l’auteur de plusieurs romans et recueils de nouvelles dont Garden of Love et les HarmoniquesIl écrit également pour la jeunesse.

Rencontre avec Marcus Malte le jeudi 17 novembre à 18h30
Published by la cour des grands
commenter cet article
16 octobre 2016 7 16 /10 /octobre /2016 23:32

Hommage à Chantal Akerman
Vendredi 4 novembre à 18h30
Lecture et projection vidéo à la librairie
en partenariat avec le FRAC Lorraine

Libre et intuitive, parfois provocatrice, Chantal Akerman
n’a pas d’interdits. Auteure d’une œuvre pionnière, nomade
et incandescente, elle s’autorise tous les chemins : fiction,
documentaire, littérature, arts visuels, comédie musicale,
expériences intimistes… Brouillant les frontières, elle
plonge le.a spectateur.trice dans un espace de perception
et de réflexion à éprouver, sentir… Rencontre singulière…
À chacun.e sa Chantal !
Projections, rencontres, lectures, concert, performance…
Un femmage à ne manquer sous aucun prétexte !

Hommage à Chantal Akerman vendredi 4 novembre
Published by la cour des grands
commenter cet article
12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 11:07

Rencontre avec Alexandre Laumonier, éditeur-graphiste de Zones Sensibles et Sylvain Piron, anthropologue de la période médiévale

pour La Dialectique du monstre paru aux éditions Zones Sensibles

Jeudi 13 octobre à 19h au FRAC Lorraine

Sous la forme d'une enquête, cet ouvrage hybride mêlant histoire, anthropologie et psychiatrie, explore l'oeuvre complexe d'Opicino de Canistris (14ème siècle). En proie à une souffrance psychique, ce prêtre, scribe des papes, produit des diagrammes fascinants mêlant cartes et corps, symbole astraux et religieux. Du corps personnel au corps de l'Europe, une incorportation carthographique bien avant l'heure...

La Dialectique du monstre jeudi 13 octobre au FRAC
Published by la cour des grands
commenter cet article
2 octobre 2016 7 02 /10 /octobre /2016 20:21

Rencontre avec Valentine Goby
le mardi 11 octobre à 18h30
pour son roman "Un paquebot dans les arbres"
paru aux éditions Actes Sud


Au milieu des années 1950, Mathilde sort à peine de l’enfance quand la tuberculose envoie son père et, plus tard, sa mère au sanatorium d’Aincourt. Cafetiers de La Roche-Guyon, ils ont été le coeur battant de ce village des boucles de la Seine, à une cinquantaine de kilomètres de Paris.
Doué pour le bonheur mais totalement imprévoyant, ce couple aimant est ruiné par les soins tandis que le placement des enfants fait voler la famille en éclats, l’entraînant dans la spirale de la dépossession. En ce début des Trente Glorieuses au nom parfois trompeur, la Sécurité sociale protège presque exclusivement les salariés, et la pénicilline ne fait pas de miracle pour ceux qui par insouciance, méconnaissance ou dénuement tardent à solliciter la médecine.
À l’âge où les reflets changeants du fleuve, la conquête des bois et l’insatiable désir d’être aimée par son père auraient pu être ses seules obsessions, Mathilde lutte sans relâche pour réunir cette famille en détresse, et préserver la dignité de ses parents, retirés dans ce sanatorium – modèle architectural des années 1930 –, ce grand paquebot blanc niché au milieu des arbres.

Valentine Goby publie depuis quinze ans pour les adultes et pour la jeunesse. En 2014, elle reçoit le Prix des Libraires pour Kinderzimmer, paru chez Actes Sud. Passionnée par l'histoire et par la transmission, la mémoire est son terrain d'exploration littéraire essentiel.

Rencontre avec Valentine Goby le 11 octobre à 18h30
Rencontre avec Valentine Goby le 11 octobre à 18h30
Published by la cour des grands
commenter cet article
2 octobre 2016 7 02 /10 /octobre /2016 17:23

Rencontre avec Céline Minard

le jeudi 6 octobre à 18h30

Pour son roman Le Grand Jeu

paru aux éditions Rivages


S'isoler en milieu hostile pour apprendre à vivre.
Une aventure préparée cependant: dans un refuge qui allie architecture et haute technologie pour un maximum de sécurité et de confort. La narratrice maîtrise les arcanes de l'alpinisme, de la musique et de la survie. Elle explore son esprit autant que son domaine fait de pentes, de pics, de failles. Elle cultive une existence autonome en aménageant, en domestiquant la nature. Le combat semble gagné, mais c'était sans tenir compte d'une apparition qui va tout changer. Comment réagir face à l'autre ?

Un roman dense, très dense et radical qui interroge sur les rapports de l'homme avec le monde et ses semblables. Observer et respirer le monde dans une esthétique de la survie. Fascinant!

Lauréate du prix Inter (2014) pour Faillir être flingué, Céline Minard est également l’auteur du Dernier Monde (2007), Bastard Battle (2008), et So long, Luise (2011). Elle est considérée aujourd’hui comme l’une des voix les plus originales de la littérature contemporaine.

Rencontre avec Céline Minard le 6 octobre à 18h30
Published by la cour des grands
commenter cet article